BIM & CIM : 2 piliers de la SmartCity

Le BIM s’impose aujourd’hui au moins en tant que cible dans le domaine de l’architecture, de la construction et de la maintenance.

Mais un bâtiment n’est pas une île, il n’y a pas d’architecture sans géographie …

Il s’inscrit dans un contexte urbain irrigué par des réseaux, il s’appuie sur une assiette foncière, il est sujet aux contraintes du terrain et de l’urbanisme, il introduit de lui-même des répercussions sur l’existant.

Le recours aux Systèmes d’Information Géographique apparaît de manière naturelle pour gérer cette dimension environnementale à l’échelle d’une intercommunalité, d’un gestionnaire de patrimoine, par exemple.

BIMSIG3.PNG

A l’instar de ce qui se joue dans le domaine du bâtiment, on est ainsi légitimement tenté de transposer le modèle vertueux du BIM au niveau de la Ville et du Territoire …

  • Co-construction du projet urbain avec l’ensemble des parties prenantes

  • Auto-contrôles et contrôles croisés

  • Détection de collisions : réseaux divers

  • Gestion temporelle des événements

  • Structuration des données selon un ou des standards

  • Interopérabilité des données, services web

  • Communication facilitée grâce à la maquette numérique 2D & 3D

  • Meilleure collaboration des acteurs

Tous ces enjeux concernent aussi bien le SIG que le BIM, à une échelle différente mais complémentaire.

Ceci d’autant qu’une série de dispositions légales et réglementaires tendent à encadrer les compétences et les responsabilités des parties prenantes du domaine urbain. Elles conduisent à envisager la donnée, y compris géographique, comme un bien commun associé au patrimoine de la Collectivité et sous sa responsabilité.

L’irruption de la 3D dans le SIG permet en outre d’envisager de nouveaux usages:

  • Prise en compte du contexte urbain lors de la conception du projet architectural (données socio-économiques, relief, foncier, réseaux, urbanisme …)

  • Vérification de la conformité du projet vis-à-vis des règles d’urbanisme

  • Simulation: capacité pour le Maître d’Ouvrage à évaluer l’impact du projet

  • Geodesign: vers une approche holistique dans le processus de création avec l’ensemble des parties prenantes

  • Gestion et maintenance adossé à un patrimoine géolocalisé.

 

It all started when…

The following is placeholder text known as “lorem ipsum,” which is scrambled Latin used by designers to mimic real copy. Donec eget risus diam. Donec eu est non lacus lacinia semper. Quisque congue porttitor ullamcorper. Suspendisse nec congue purus. Mauris id fermentum nulla.

Maecenas non leo laoreet, condimentum lorem nec, vulputate massa. Aenean eu justo sed elit dignissim aliquam. Mauris id fermentum nulla. Maecenas non leo laoreet, condimentum lorem nec, vulputate massa. Mauris egestas at nibh nec finibus. Donec eu est non lacus lacinia semper. Vivamus sit amet semper lacus, in mollis libero.